Menu

Au prochain printemps

JOURS DE FRANCE

Septembre 2006, mai 2007, neuf mois dans la vie d’un pays « en campagne » pour l’élection d’un nouveau président.
Au café, chez le coiffeur, sur la place, à la cuisine, à l’atelier, la campagne n’est que le prétexte à filmer le pays en réflexion. À travers 17 portraits de citoyens, le film dessine une cartographie politique et poétique du pays.
Où il est question du monde comme il va, de l’ENA, de l’énergie pour les Chinois, des mauvais délinquants et des bons footballeurs, de l’abolition du salariat et du patronat, du roman national, du socialisme, de la liberté, des pauvres et de la bourgeoisie, d’un nouveau rêve français...
Luc Leclerc du Sablon part à la rencontre d’une France populaire, celle des ronds-points et des TER, celle qui passe souvent sous les radars des médias. Un pays qui, un beau jour, s’invite dans l’actualité... à la stupeur générale.

COMPLEMENT DU DVD

Petite conversation hexagonale (20 mn) : Entretien avec le réalisateur

NOTE DU RÉALISATEUR

Tout est politique, disait-on quand j’étais enfant. À tout propos, le football, Anquetil, Poulidor, étaient politique. La minijupe, la DS 21, Jean-Claude Killy, Les Rolling Stones, l’art, le sexe, la religion, la drogue, tout était politique. Et aujourd’hui ? Je n’ai jamais pensé qu’en allant filmer dans la Creuse ou dans le Finistère, j’allais découvrir une petite communauté d’hommes et de femmes qui auraient mis au point un corpus politique, philosophique, et que j’allais revenir en disant : « ils ont trouvé la solution, je l’ai filmée ». Non, je n’ai rien trouvé que des gens intelligents. Je suis sûr qu’il y a de l’intelligence partout, il suffit d’avoir envie d’aller la chercher. C’est un voyage, un acte d’humilité. De la part d’un cinéaste comme de celle d’un politique, d’un responsable syndical. Il faut aller chercher cette intelligence la où elle est, comme elle se présente. C’est un acte politique de la mettre en valeur, dans la lumière.

CINÉMA POÉTIQUE ET POLITIQUE

Parmi les préoccupations récurrentes des Mutins de Pangée, il y a la représentation d’une France populaire, celle des campagnes, des chemins de fer et des ronds-points, celle qui passe souvent sous les radars des médias, mais qui a pourtant toujours été là sous nos yeux et dans quelques films... Une France qui, un beau jour, s’invite dans l’actualité à la stupeur générale.
Parmi les films qui explorent en profondeur cette France, il y a Micheline et Au prochain printemps de Luc Leclerc du Sablon, deux films sortis au cinéma mais jamais édités en DVD jusque-là. Tous deux sont des rencontres cinématographiques à travers le voyage : l’un par une errance dans les trains des lignes secondaires de la France des années 90 où l’on fumait encore dans les wagons et l’autre à travers la France pendant la campagne électorale présidentielle de 2007. Il y a du mouvement, il y a du hors champs, de la sensibilité, de la poésie, l’accordéon de Marc Perrone et des rencontres touchantes de sincérité qui nous montrent cette France « invisible » à qui on ne la raconte pas.

REVUE DE PRESSE

Un portrait en creux de la France, au moment de la campagne présidentielle de 2007 ? Sacré défi, relevé par un réalisateur aussi rêveur que motivé. Télérama

Des instantanés qui, grâce à un montage réfléchi et à une belle maîtrise de l’écriture cinématographique, dressent un passionnant portrait humaniste de la diversité sociologique de l’électeur français. TéléCinéObs

Avec délicatesse et attention, le documentariste compose le portrait poétique d’une population hétéroclite dont l’intelligence éclate à chaque plan. Critikat

Loin du documentaire militant et instrumentalisé, le film dresse une cartographie politique, poétique et humaine de la France dans les mois qui ont précédé l’élection présidentielle. Les Fiches du cinéma

DANS LES VILLES COMME DANS LES CAMPAGNES, AU PROCHAIN PRINTEMPS GLANE PENSÉES ET PHILOSOPHIES DES CHAMPS MAIS SURTOUT PAS DE COMPTOIR ! UN CINÉMA TRÈS PARTICIPATIF.

Présenté à Lussac pour les Etats Généraux du Film Documentaire, Au prochain printemps est un oeuvre sans chichis et sans fard, un film au naturel. Son réalisateur, Luc Leclerc du Sablon, par cet essai poétique et politique (poïelitique comme dirait Bernard Lubat) de la France d’aujourd’hui, a voulu laisser la voix au peuple. À celui de province plutôt qu’à celui de Paris. Aux humbles plutôt qu’aux privilégiés. Aux oubliés. Un tournage vagabond qui s’étend sur plus d’un an et demi et qui parcourt plus de six régions dont la Creuse, le Finistère, les Hautes Pyrénées, l’Aquitaine et le Limousin. À l’époque, le cinéaste sillonne les routes à la rencontre des français, presque comme un candidat, la langue de bois et les promesses en moins. Nous sommes en mai 2006, le printemps est là, l’élection présidentielle aussi. Les favoris s’affichent dans les médias, Luc Leclerc s’enterre dans la France profonde. Au total, plus de dix- sept portraits. Des jeunes, des vieux, des travailleurs, des retraités. Luc Leclerc, attentif et curieux, est à leur écoute, en retrait. Ce n’est qu’à l’heure du montage qu’il pense le scénario. Un montage prolifique où ’’chaque personnage est monté pour ce qu’il dit, ce qu’il est, dans la continuité du temps que nous passons ensemble’’. Laisser le temps et la parole aux plus petits, tel est l’objectif du cinéaste. Un engagement local pour un désordre global car pour Luc Leclerc il faut donner les instruments de l’avenir à tous les Français et ne pas se contenter d’écouter la petite musique bien pensante de l’élite parisienne. Cinq ans se sont écoulés entre le tournage et la sortie du film, un quinquennat, plusieurs printemps et une nouvelle élection présidentielle. Avec une affiche croquée par Jul Berjeaut connu pour ses dessins de presse et bd humoristiques (’’Il faut tué José Bové’’) et une cinématographie de la simplicité, Au prochain printemps déroule avec réalisme sa petite chronique des gens ordinaires.

Source : Estelle Charles https://www.avoir-alire.com/au-prochain-printemps-coup-d-oeil

Dossier présentation

Luc Leclerc DU SABLON

Luc Leclerc du Sablon ©Franck Sonnet ©Franck Sonnet

Luc Leclerc du Sablon démarre sa carrière en tant qu’assistant réalisateur et régisseur pour le cinéma, le théâtre et la télévision. Il travaille notamment aux côtés de Luc Moullet, Claire Simon, Maurice Pialat ou Jean-Hugues Anglade. En 1994, il réalise Nation-Étoile, moyen métrage sorti en salles et qui est proposé en complément de ce Dvd.

Puis il commence une carrière d’acteur. On le verra entre autres chez Solveig Anspach, Bruno Bontzolakis, François Dupeyron, dans Télé gaucho de Michel Leclerc et la série Hippocrate de Thomas Lilti (2018). En 2000 sort Micheline, son premier long métrage dont il est également l’interprète, qui suit un homme vivant penché à la fenêtre d’un train. Sept ans plus tard, il tourne Au prochain printemps sorti en salle en mars 2012 et que nous éditons simultanément.

Informations librairies

Sortie en librairies : 11 septembre 2019
Diffusion : Les Belles Lettres
EAN : 3770001117546

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes
Une édition des Mutins Infos projection publique

À propos

Réalisation Luc Leclerc du Sablon
Production SaNoSi productions
et les films français (2012)
Durée : 98 mn
Complément : 20 mn
Coédition Les Mutins de Pangée / SaNoSi productions
Sous-titres Anglais disponibles dans le DVD