Menu

Vivre sa vie

Nana fréquente depuis quelques années Paul, un journaliste raté. Nana s’ennuie et voudrait changer de vie, même si elle éprouve encore de la tendresse pour Paul. Elle aimerait surtout résoudre ses problèmes d’argent. Un soir, elle accepte de suivre à l’hôtel un inconnu rencontré sur les Champs-Elysées et se livre à la prostitution…

Disponible en VOD - depuis la France métropolitaine uniquement

Revue de presse

Le Monde : "Vivre sa vie" est un film de deuil. Mais aussi un film d’amour. Godard y clame sa passion pour Anna Karina.

Télérama : " Aux yeux du réalisateur, la prostitution vaut comme un symbole criant des rapports de domination et de désir fondant le monde marchand, cinéma compris (« Faire du cinéma et faire le tapin, c’est la même chose », entend-on). Tout le monde vend et se vend plus ou moins – Nana, à l’origine, est une femme ordinaire, qui travaille comme disquaire, chez Pathé-Marconi. Ce point de vue cinglant sur la société, Godard l’a toujours eu et le thème de la prostitution est revenu régulièrement"
Trois raisons de (re)voir “Vivre sa vie” de Jean-Luc Godard. Article complet à lire ici

Dvdclassik : "Prix Spécial du Jury à Venise en 1962, Vivre sa vie prouvait également que Jean-Luc Godard n’avait pas son pareil pour saisir l’instantané d’une époque ; avec Rohmer, ses films sont les meilleurs documents sociologiques "en arrière-plan" sur la France des années 60 : rarement les rues ont paru si vivantes derrière les vitres des cafés, rarement nous n’avions ressenti un tel naturel dans les gestes quotidiens des figurants et, ici, Raoul Coutard y est certainement aussi pour beaucoup. Et enfin, puisque le thème principal du film est la prostitution, Godard cite littéralement à travers les questions/réponses de nana à son proxénète un dossier-enquête du juge Marcel Sacotte paru en 1959. Ce qui renforce l’intérêt de cet opus en lui ajoutant un aspect documentaire passionnant au cours duquel Godard ne prend jamais parti ne nous jetant en pâture que de pures données factuelles. "

avoir-alire.com : "Peu connu de nos jours, ce long-métrage est un film phare de la « période Anna Karina » de Jean-Luc Godard. Usant des codes de la Nouvelle Vague, Vivre sa vie, malgré le souci apparent de réalisme, nous rappelle sans cesse que ce que l’on voit n’est que du cinéma, que ce soit par le biais de plans discontinus, entrecoupés de « chapitres » indiquant le passage au tableau suivant ou par la mise en scène de personnages qui « jouent » les acteurs. Guidé par une prodigieuse bande-son composée par Michel Legrand, le spectateur est invité à suivre les errances de Nana - qui n’est pas sans rappeler la Nana de Zola - une jeune femme en quête de reconnaissance et de liberté, pour qui « vivre sa vie » consiste avant tout à gagner sa vie. Son rêve : faire du théâtre ou du cinéma. Sa quête : l’indépendance, financière et vis-à-vis des hommes."

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes

À propos

Réalisateur : Jean-Luc Godard
Acteurs : Anna Karina, Henri Attal, Sady Rebbot, Monique Messine, Peter Kassovitz
Titre original : Vivre sa vie
Genre : Comédie dramatique, Noir et blanc
Nationalité : Français
Distributeur : Solaris Distribution
Date de sortie : 20 septembre 1962
Durée : 1h24mn