Menu

Première Campagne

La fascination des journalistes politiques pour Macron.

Le film

Fraîchement débarquée au service politique de France 2, Astrid Mezmorian doit suivre le plus jeune candidat à la présidentielle pour son baptême de campagne électorale. Deux mois de marathon pour deux novices… L’occasion pour l’une d’une réflexion inédite sur son métier et pour l’autre de conquérir l’Elysée.

Une plongée exceptionnelle dans les coulisses de France Télévisions qui dévoile un nouveau regard sur la campagne présidentielle !

Disponible en VOD (depuis la France métropolitaine uniquement)

VU par les mutins

La campagne du président Macron vue sous un angle très intéressant, celui de la jeune journaliste qui débarque pour sa première campagne et qui "fait le job". Ce que nous laisse voir d’Astrid Mezmorian le film d’Audrey Gordon, sans commentaires, est une jeune journaliste à la fois attachante et formatée par les règles apprises dans les écoles de journalistes : Une jeune femme passionnée et sincère qui se débat avec énergie pour décrocher des petites phrases, dans un monde agité par une concurrence féroce entre les journalistes (plus que jamais journaliers), contenus par les chargés de com’ des candidats, cadrés par des dinosaures en place à la tête des directions de l’information qui, ayant perdu l’excitation de la jeunesse, veillent au grain. Rien ne doit déborder ! Ces chefs pour qui la jeune Audrey se démène sans compter, qui regardent tout ça depuis leurs bureaux et les plateaux TV du 15ème arrondissement de Paris, sont obsédés par peu d’idées et ça se voit : Conserver leur place, servir le pouvoir qui vient, tout en donnant l’illusion de regarder tout ça sans le moindre biais idéologique ou de rapport de classes. Macron appartient à la même classe sociale que les journalistes qui contribuent à fabriquer son image, il répond aux codes qu’il connait bien et ça marche.

La séquence de dérushage d’un reportage sur le candidat du NPA Philippe Poutou montre le phénomène contraire. Quand la chef d’Astrid Mezmorian, Nathalie Saint-Cricq, fixe l’angle du sujet, elle reste prudente mais cette prudence révèle quand même cette incompréhension entre deux mondes : On ne se moque pas mais on se demande ce qu’il fout là devant si peu de monde. Sans que la réalisatrice ne prenne ouvertement position, car elle ne commente jamais et reste bienveillante avec ses personnages, on comprend, par le montage, pourquoi Emmanuel Macron, avec sa force de frappe de "la com" et les millions qui vont avec, a séduit le petit monde médiatique.

On est évidemment très loin du "couteau dans la plaie" d’Albert Londres, quand Astrid Mezmorian résume sa première campagne ainsi : "Essayer de comprendre quelqu’un comme ça au long court (...) Essayer de te battre pour le connaitre en fait, tout en sachant que plus tu t’approches, plus le mystère grandi en fait..." . Pour qui a lu l’enquête très sérieuse de Marc Endeweld, Macron, le grand manipulateur (Seuil), aucun mystère dans l’élection de Macron, seulement des vieilles recettes et un recyclage des vieux roublards qui maitrisent les réseaux habituels de la 5ème république.

Dans cette première campagne, c’est la fascination qui l’emporte finalement sur les moments de pleine conscience dont fait preuve la jeune journaliste à plusieurs reprises dans le cirque médiatique auquel elle participe, celui qui fabrique un candidat, puis un président. Ce film est donc un document très éclairant... pour qui garde bien sûr son esprit critique.

O.A.

- Voir aussi : La fasse cachée du système Macron (Marc Endeweld avec Denis Robert - LE MEDIA)

Revue de presse

Bande à part : "En décortiquant la construction d’une image médiatique, Audrey Gordon en propose une nouvelle, troublante de réel : l’image cinématographique."

Ecran Large : "Voyage initiatique en immersion tout autant que désenchantement d’un système politique et médiatique qui tourne à vide, de l’aveu-même de ses acteurs, "Première Campagne" est un documentaire à ne surtout pas rater par les temps qui courent. Une mise à plat du métier de journaliste politique, loin des clichés, tout autant qu’une lecture assez peu valorisante de l’état actuel de notre pays. Du très beau boulot."

Les Fiches du Cinéma : "Un documentaire pertinent, qui offre un nouveau regard sur la campagne présidentielle et, en même temps, sur le métier de journaliste."

Aller plus loin

Une émission d’Arrêt sur images lors de la sortie du film : à voir ici (abonnés)

A lire : Opération Macron d’Eric Stemmelen

À découvrir

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes
Voir le site dédié au film

À propos

Un film de Audrey Gordon
Avec Astrid Mezmorian
Produit par Les Écuries Productions
Sortie au cinéma le 17 Avril 2019
Durée : 1h12