Menu

Martin Lartigue, de temps en temps

- "De temps en temps", film d’animation de Martin Lartigue (1970)
- Portrait d’un artiste peintre : Martin Lartigue (par André Minvielle à la main-vielle à roue)

Martin Lartigue

Martin Lartigue est l’inoubliable P’tit Gibus de La Guerre des boutons (1961) avec la réplique fameuse pour toute une génération "Ben mon vieux, si j’aurais su j’aurais po v’nu". Et plutôt que de fréquenter l’école, il a passé beaucoup de temps dans l’atelier de son père Dany Lartigue, peintre et entomologiste.

Martin est devenu ensuite un artiste à multiples facettes : peintre, céramiste, graveur. Ses peintures figuratives bouillonnent de couleurs, de personnages comme empruntés à des légendes lointaines ; et nous rentrons ainsi dans un monde fantasmagorique, burlesque et grave à la fois, dans un imaginaire foisonnant.

Il est le créateur des affiches du Festival d’Uzeste et a aussi peint les pochettes des albums de la Compagnie Lubat, de Bernard Lubat, d’André Minvielle et de Michel Graillier.

Tatoué
André Minvielle et Martin Lartigue, Uzeste, août 2019

← Le pain du confinement Uzeste été d’urgence →