Menu

Le Bernard, dernier des diseux

Bernard Gainier est le gardien d’une mémoire paysanne, le passeur d’une poésie populaire, et d’une langue, le patois beauceron. C’est un « diseux » resté fidèle à une tradition libertaire et humaniste qui a marqué sa ville de Meung-sur-Loire. Rabelais écrivit son Pantagruel dans un château voisin, François Villon fut jeté dans les geôles de son château, et c’est là que grandit le poète Gaston Couté, « Le Rimbaud de la Beauce ». En 2010, sortait en salles son portrait Bernard, ni dieu ni chaussettes. Dix ans plus tard, on retrouve son désir, toujours inébranlable, de liberté dans un nouveau film "Le ciel peut attendre".

LE COFFRET

Les deux films réalisés à 10 ans d’intervalle par Pascal Boucher sont rassemblés dans un beau coffret LE BERNARD avec plein de bonus et un beau petit livret.

- Les deux films
1. Bernard, ni dieu ni chaussettes (2010, 86mn)
2. Le ciel peut attendre (2020, 55mn)

- Les compléments vidéo du dvd "Bernard, ni dieu ni chaussettes"
1. Bernard à Montmartre. Sur les traces de Gaston Couté (2009)
2. Débat au cinéma Le Saint Michel (Paris, 2010)
3. Ma guerre d’Algérie (2009)
4. "Les bornes" par Bernard Gainier (2009)
5. "Ôde à la merde" par Didier Languillaume (2008)

- Les compléments vidéo du dvd "Le ciel peut attendre"
1. Un dimanche à la campagne (2011) : Toute l’équipe du film et les amis de Bernard se retrouvent chez lui pour ripailler et chanter.
2. Concert du P’tit crème à La Maison des métallos (Paris, mai 2011)
3. Vania Adrien-Sens et son orgue de Barbarie, une vie de saltimbanque (Paris, mai 2018)
4. Sortie de Bureau (2005)

- Le Livret : Complément essentiel de cette édition, il permet de découvrir dans le texte et en patois les poèmes de Gaston Couté que l’on entend dans le film, et ainsi en saisir toute la richesse et le sens.

BERNARD, NI DIEU NI CHAUSSETTES

À 73 ans, Bernard Gainier, paysan aux idées libertaires, est aussi l’un des derniers "diseux" de la région. Quand il n’est pas dans sa vigne, Bernard sillonne les bords de Loire et la Beauce pour faire connaître l’oeuvre du poète Gaston Couté, héritier de François Villon, mort en 1911.
En 2007, quand Pascal Boucher lui avait demandé s’il pouvait le filmer dans son quotidien, Bernard lui avait rétorqué qu’il avait vraiment du temps à perdre, mais ça tombait bien, c’est ce que le cinéaste cherchait à filmer justement… le temps perdu.
Pourquoi filmer un pésan com moué ? lui demandait-il souvent, quand il ne l’envoyait pas bouler avec sa caméra. Après trois ans de tournage, il eut enfin sa réponse.

Le film est disponible en VOD et TÉLÉCHARGEMENT sur CinéMutins.

LE CIEL PEUT ATTENDRE

C’est à la sortie du film "Bernard, ni dieu ni chaussettes" au cinéma en 2010 que Bernard a commencé à comprendre l’obstination du réalisateur… Il était « en haut de l’affiche » et les réactions du public furent tout de suite chaleureuses et enthousiastes. Bernard devenait un héros de cinéma. S’il n’avait que faire des honneurs, l’homme était tout de même fier de cette reconnaissance tardive. Mais quelques années plus tard, aux salles de cinéma succédèrent les salles d’hôpital. Ce gardien de la mémoire paysanne perdait la sienne. L’histoire aurait pu s’arrêter là… Mais c’est sans compter sur les mystères du cerveau et son désir inébranlable de liberté, le ciel peut attendre !

Le film est disponible en VOD et TÉLÉCHARGEMENT sur CinéMutins.

INFOS LIBRAIRIES

Date de parution : 14 janvier 2021
Diffusion : Les Belles Lettres
EAN (Coffret double DVD) : 3770001117638

Acheter Louer DVD Fichier VOD
Une édition des Mutins Infos projection publique

À propos

Deux films de de Pascal Boucher
Bernard, ni dieu ni chaussettes (2010, 86mn)
Le ciel peut attendre (2020, 55mn)
Production : Les Mutins de Pangée
Édition DVD, VOD : Les Mutins de Pangée
1er décembre 2020

Actualité & vidéos