Tableaux

Emmène-moi en vacances !

Martin Lartigue et André Minvielle en duo pinceau et Main-vielle à roue pour ce tableau vivant, spécial confinement. Filmé en août 2020 à la grange Vieira à Uzeste pendant l’été d’urgence de l’hestajada de las arts.

Le Gave dans tous ses états

Marina Jolivet et André Minvielle de l’association « Les chaudrons » de Nay, ont répondu à une proposition de la DAAC, organisme de l’éducation nationale et du collège Henri IV de Nay pour transmettre, créer, autour du cinéma, des arts plastiques et de la musique avec les élèves et les professeurs d’ici. Les professeurs de français et histoire se sont joints à eux.
Autour du recyclage des déchets du Gave (plastiques, morceaux de planches flottés, résidus de produits de consommation) travailler la mémoire, puiser de l’eau du temps qui passe, le plein d’histoire. Improviser des masques, faire des sons, écrire de la poésie, inventer des chansons.
Cycles naturels : Faire en découvrant, découvrir en faisant. Faire savoir.
Deux figures centrales : Le Gave de Pau et Carl Einstein.
Carl Einstein est un écrivain allemand, historien de l’art, fuyant le nazisme, enterré au cimetière de Boeil Bezing.
L’association Carl Einstein - François Mazou, combattants de la liberté entretient sa mémoire.
Un film de 6mn « Révolteur » (peintures/musique) a été réalisé par André Minvielle et sa « main-vielle à roue », instrument de transformations d’images et de sons, à partir des ateliers musique, arts plastiques et littérature.
Une exposition des ateliers a eu lieu à la Maison Carrée de Nay du 10 Février au 3 Mars 2018.

André Minvielle : J’ai ramené une pierre étrange en nettoyant les berges du gave de Pau avec l’association Ola la eaux vives. Une pierre tête d’ours. J’y voyais un rapport avec Carl Einstein.
C’est Hans Hartje qui me donnait la clé le jour de l’exposition à la maison carrée de Nay où je l’avais exposée.
« Tu l’as bien choisie »… » Ein stein en allemand signifie « une pierre ». J’ai sursauté sur le moment.

Le 5 juillet 2020 se sont réunis sur le pont de Lestelle Betharram les membres de l’association Carl Einstein - François Mazou, combattants de la liberté, Hans Hartje le président mais aussi Pierre Vilar critique littéraire, enseignant à l’université de Bayonne, Sergi Javaloyes écrivain (Sorrom Borrom), Bernard Semerjian cinéaste public, monteur, Marina Jolivet magnétiseuse de frigos plus une quinzaine de personnes passionnées par l’énigme Carl Einstein.
J’ai proposé à Hans Hartje de rendre la pierre étrange au gave. « Arrebot » en langue d’ici c’est « un rebondir » et Carl écrivait « révolteur ». Ainsi le gave et la pierre.

La piste aux oiseaux

Création avec Albert Marcoeur, Antoine Berland et André Minvielle, trois « collecteurs » qui s’associent pour un « syncrétisme musical » composé de leurs influences respectives choisies. Parlés/chantés : Les oiseaux éclairent leur choix entre écriture et oralité.