Menu

Des nouvelles du film "Nadja, brodeuse"

La réalisatrice Aurélie Martin nous donne des nouvelles de son film !

Nuit de la broderie

Si vous êtes en Belgique, dans la province de Liège, du Luxembourg, de Namur, du Hainaut, du Brabant wallon. Les provinces du nord de la Belgique sont les bienvenues aussi bien sûr mais le film est en français ... bon... venez à Trois-ponts (y a même une gare avec des trains qui s’y arrêtent !) ce 5 octobre 2019 au centre culturel pour venir admirer le travail de broderie, l’univers des monstres et babayaga de Nadja Berruyer ! Ce n’est pas très cher, 5 euros (gratuit pour les moins de 18 ans), y aura une expo, 2 films (dont un court portrait d’une brodeuse belge réalisé par Martin Dellicourt et Anne Leidgens que je connais bien !) et des rencontres... N’attendez pas le 6 octobre pour dire : "Oh ! mince c’était hier, j’aurais dû y aller !"

Toutes les informations ICI

Portes ouvertes des ateliers d’artistes de Montreuil

Du 11 au 14 octobre, les artistes de Montreuil ouvrent leurs portes et là, Nadja vous accueillera dans son atelier au 95 rue de la fraternité 93100 Montreuil de 14h à 20h tous les jours... Vous y verrez de nouvelles broderies dont les jolies jumelles aux étoiles (ci-dessus). Vous pourrez également rencontrer Le chat ou encore Les poissonnières ainsi que celle qui a tout oublié mais à qui l’on a envie de faire un bisou sur le front, la joueuse de cartes ci-contre ! Et bien d’autres tableaux sortis tout droit de l’univers des monstres et babayaga de Nadja !

Toutes les informations ICI

Merveilleux et fantastique dans les métiers d’art

Après les portes ouvertes, pas le temps de souffler, le 16 octobre, Nadja et Aurélie Martin iront tout droit à Nontron (Non loin d’Angoulême) au cinéma Louis Delluc pour une projection du film à 20h30.

Nadja Berruyer expose quelques pièces également au château de Nontron dans le cadre des rencontres "Merveilleux et fantastique dans les métiers d’art" du 21 septembre au 2 novembre 2019.

Toutes les informations ICI

← Bernard Cerf sur Ravachol Festival d’Attac - Images mouvementées →