Menu

The connection

Un film culte du cinéma et du jazz New-yorkais... avec une bande originale de très haut vol, avec Freddie Redd au piano, Jackie MacLean au saxo... Un grand moment !

JPEG - 922.7 ko

Disponible en VOD

« En octobre 1968, quatre Américains s’aventurant hors des sentiers battus d’Hollywood font la couverture des Cahiers du cinéma : John Cassavetes, Robert Kramer, Andy Warhol et Shirley Clarke. Si les trois premiers figurent aujourd’hui en bonne place dans les rétrospectives en cinémathèques et les DVDthèques de tout cinéphile averti, la dernière a quelque peu été évincée d’une histoire du cinéma d’avant-garde à laquelle elle a pourtant largement contribué. Tous avaient en commun de filmer « l’Amérique ordinaire contemporaine telle que la vivent, la combattent ou la subissent ceux qui la peuplent », cette Amérique invisible des grandes fresques hollywoodiennes, celle des outsiders, de la littérature de Kerouac et de la contre-culture naissante. » Critikat

Le film

Huit copains jouent du jazz et racontent des anecdotes en attendant leur dealer dans un loft de Greenwich Village. Pour se faire un peu d’argent, ils ont accepté d’être filmés par le vrai faux documentariste Jim Dunn... A travers cette fiction tournée comme un documentaire, Shirley Clarke joue sur notre perception du réel et dresse un portrait des marges de la société américaine.

JPEG - 7.5 Mo

Shirley Clarke


Née de bonne famille, cette réalisatrice New-Yorkaise a du faire face aux pulsions violentes de son père pour s’orienter vers une carrière artistique. D’abord chorégraphe pas très talentueuse, elle décide avec les encouragements de son psychiatre, de se lancer dans le cinéma et réalise en 1953 Dance in the Sun. Figure du cinéma indépendant New-Yorkais, Shirley Clarke aime se jouer dans ce documentaire factice des misfits, les renégats, ceux dont on entend parler que par des titres racoleurs dans les faits-divers.

Revue de presse

Télérama : "La modernité de la mise en scène surprend moins aujourd’hui, mais sa liberté, son ancrage dans le jazz et les digressions de ses personnages font de "The Connection" un document précieux sur le New York de la Beat generation."

Ecran large : "Pour son premier long métrage, la trop méconnue Shirley Clarke interroge et réinvente les rapports entre documentaire et fiction. A découvrir absolument."

CARTES VOD

Vous pouvez utiliser notre service de location de VOD (Video on demand, vidéo à la demande) en payant avec votre CB ou avec une carte prépayée. Ces cartes vous donnent des crédits qui vous permettent de louer des films ultérieurement quand vous voulez et SANS LIMITE DANS LE TEMPS (vous vous en servez comme une carte de crédit, un "porte-monnaie"). En vous encartant, vous soutenez et en plus vous y gagnez ! (en temps et en argent)

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente

À propos

Année : 1962
Pays : États-Unis
Genre : Drame
Réalisé par : Shirley Clarke
Avec : Warren Finnerty, Jerome Raphael, Garry Goodrow, Jim Anderson, Carl Lee, Barbara Winchester, Henry Proach, Roscoe Lee Browne, Linda Veras
Montage : Shirley Clarke
Photographie : Arthur J. Ornitz
Scénario : Jack Gelber
D’après : Jack Gelber
Musique : Freddie Redd
Costumes : Ruth Morley
Création des décors : Richard Sylbert
Direction artistique : Albert Brenner
Produit par : Shirley Clarke, Lewis M. Allen