Menu

NOTRE ORDONNANCE EN VOD #8

 
Les gens du dedans se préparent à rejoindre les gens du dehors.
La grande masquarade continue : les masques qui ne servaient à rien ont disparu, ré-apparu, disparu encore... Ils seront obligatoires. C’est magique ! Mais chopper le virus en allant faire la queue au supermarché pour acheter un masque n’est pas une solution satisfaisante. Il vaut mieux suivre les conseils présidentiels : Inventer, se ré-inventer.. avec "pragmatisme", comme il dit. L’esprit Robinson Crusoé ! Fromage et jambon : Apprendre à vivre seul sur un îlot, à faire son propre fromage de chèvre, à découper un jambon sans aller aux urgences, à remplir une boite de sardines en respectant les distances de sécurité, à recycler les cravates en masques... 
Alors, surgissent des questions pragmatiques :
- Combien de sardines entrent dans la ligne 13 du métro parisien ? 
- Combien de masques peut-on faire avec un costume de François Fillon ?
- Peut-on remplacer son masque par son couteau ? 
(Vous aussi, envoyez-nous vos questionnements pragmatiques !)
 
 

couteau entre les dents

 
ORDONNANCE CINEMATOGRAPHIQUE #8
 

Masque Macron
On ne peut pas vous fournir les données scientifiques, alors il faudra nous croire sur parole :
 
99% des gens qui prennent notre ordonnance cinématographique sont protégés du connerievirus.
 
Vous doutez ?
Vous avez qu’à essayer...

 
Conserver sa mémoire intacte
 

 
Le 8 mai 1945, la fin de la Seconde Guerre mondiale... C’était il y a 75 ans. Peu à peu, la mémoire se dissipe et le récit national fait sa sélection, éclaire l’actualité et la communication du moment. Au début du confinement, Emmanuel Macron a parlé de "guerre". Ici un petit parcours en quelques films pour voir la guerre sous un autre angle.
 

Faire quelque chose
Faire quelque chose
 
Des femmes et des hommes, qui, au début des années 40, étaient parfois plus proches de l’adolescence que de l’âge adulte. Certains n’ont jamais connu la peur, d’autres ont vécu avec elle jour et nuit. Certains ont pris des risques énormes pour faire paraitre un tract, quand d’autres ont choisi la grenade. Ce qui les rapprochait était le choix de ne pas subir et la volonté irréductible de faire quelque chose.
 
VOIR

 
Les deux bombardements de Royan
 

 
L’historien Howard Zinn (1922-2010) témoigne de cette absurdité peu connue de la fin de la guerre dans un court documentaire de Olivier Azam et Daniel Mermet, extrait de leur série en cours de montage (à voir en accès libre).
 

Howard Zinn à Royan

Edouard mon pote de droite
Les jours heureux
 
Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».
Un programme que les politiques du président actuel et de ses prédécesseurs s’évertuent à essayer de détruire.
 
VOIR

Déjà le sand de mai ensemençait novembre
Déjà le sang de mai ensemençait novembre
 
Dans l’histoire taboue du 8 mai 1945, il y a le massacre de Sétif en Algérie... Ironie amère d’une date qui ne résonne pas de la même façon des deux côtés de la Méditerranée. René Vautier revient ici sur l’histoire coloniale qui se termine sur ce fameux 8 mai 1945 à Sétif, prélude à l’insurrection de novembre 1954.
Un document rare pour la télévision algérienne de 1985, réalisé par René Vautier. Avec l’écrivain Kateb Yacine.
 
 
VOIR

 
Penser à sa tenue avant de sortir
 

La cravate
La cravate
 
Voici un film qui a beaucoup fait parlé de lui quand il est sorti au cinéma il y a quelques semaines, juste avant le confinement. 
Avec une forme originale, les deux réalisateurs dressent un portrait de Bastien, jeune militant au RN, initié à l’art d’endosser le costume des politiciens, il se prend à rêver d’une carrière, mais de vieux démons ressurgissent…
 
VOIR

 
Survivre à la mutation 
 

De cendres et de braises
De cendres et de braises
 
Portrait poétique et politique d’une banlieue ouvrière en mutation, De Cendres et de Braises nous invite à écouter les paroles d’habitants des cités des Mureaux, près de l’usine Renault-Flins. Qu’elles soient douces, révoltées ou chantées, au pied des tours de la cité, à l’entrée de l’usine ou à côté d’un feu, celles-ci nous font traverser la nuit jusqu’à ce qu’un nouveau jour se lève.
 
 
VOIR

 
Ne pas retourner à l’école
 

Cas d'école
Cas d’école
 
Déjà, c’était pas tous les jours facile ni pour les gosses ni pour les enseignants.. Mais alors là... Plus de 60 pages d’instructions données dix jours avant pour que toute la hiérarchie puisse se couvrir en cas de procès.... Ils vont bien s’amuser à l’école ! Plus que jamais les petits gitans de Perpignan seront mieux préparés que d’autres à faire comme souvent : Ne pas y aller !
 
VOIR

 
Continuer à regarder des dessins animés
 

En sortant de l'école : Pervert
En sortant de l’école : Prévert
 
Une collection de 13 courts métrages, 13 poèmes de Prévert à l’univers graphique de jeunes réalisateurs tout juste sortis des écoles d’animation françaises.
 
VOIR

 
D’autres films d’animations par Folimage, à découvrir ici :
 

 
FILMS D’ANIMATION
 

 
Aller quand même à Roland Garros
 

The french
The french
 
Roland Garros 1981. Pour la première et la dernière fois, une équipe de tournage est autorisée à filmer les coulisses du tournoi. La caméra de William Klein et ses équipes de tournage sont sur les talons des plus grands joueurs de l’époque : Borg, Lendl, McEnroe, Noah, Navratilova...
 
VOIR

 
Se préparer finalement à partir élever des chèvres
 

Les ondes de Robert
Les ondes de Robert
 
Au cœur de la campagne ardéchoise, Robert Episse a fait le choix d’une vie différente, centrée sur l’essentiel : le rythme de ses bêtes et le respect des saisons. 
Ce berger hors temps n’a pourtant rien d’un ermite coupé du monde. Il aime les gens et leur contact.
 
VOIR

 
Prendre un petit Mocky pour la route
 

 
Au début des années 70, Jean-Pierre Mocky réalise une trilogie post-Mai 68 dans laquelle il joue les héros, avec une délicieuse ironie, un critique féroce de la société et un sens développé du foutraque : Solo, L’Albatros, Le piège à cons... (ça peut se voir dans le désordre)
 

Le piège à cons
Le piège à cons
 
"68 les barricades, aujourd’hui les pétitions mais alors dans 10 ans qu’est ce que vous allez faire, chanter l’Ave Maria ?"
Apres les événements de Mai 68, un professeur aux idées révolutionnaires est contraint de s’exiler. Il revient dix ans plus tard pour retrouver son élève et disciple, Serge Lanier. Mais celui-ci est abattu par un jeune policier. Son amie, Francine Vaneau, demande au professeur de l’aider à le venger.
 
 
VOIR

 

Solo
 
 
VOIR

L'albatros
 
 
VOIR
 

 
Voter Vincent Lindon
 

 
Un appel de Vincent Lindon a beaucoup circulé ces jours-ci (voir ici
Une star du cinéma qui "se mouille" et dit ses quatre vérités au Pouvoir en dehors des films, c’est tellement rare que ça se remarque... Et surtout, son appel correspond en tous points à ce que nous pourions écrire ici. Alors, ne boudons pas notre plaisir de se sentir moins seuls dans le monde du cinéma.
Dans notre festival de Cannes imaginaire, la palme d’or est attribuée à Vincent Lindon ! 
 

 

La loi du marché
 
 
VOIR

En guerre
 
 
VOIR
 

 
Penser à s’arrêter de temps en temps
 
 

Gébé, on arrête tout, on réfléchit
Gébé, on arrête tout, on réfléchit
 
Pierre Carles vient de mettre en ligne ce document inspiré par Gébé et l’An 01, BD puis film cultes d’une génération. Le film est en accès libre sur le site du réalisateur mais n’oubliez pas que malgré les rêves les plus fous, tout est travail et il n’y a pas d’argent magique. Vous pouvez soutenir cette production directement sur le site de Pierre Carles.
 
VOIR

Découvrez nos cartes VOD 20, 10, 5 films

 
RECEVOIR, OFFRIR, SOUTENIR
 

 
 Notre coopérative reverse équitablement les droits aux partenaires qui fournissent les films. En regardant des films ici, vous soutenez ainsi la production indépendante.
 
Rappel : Si vous n’avez jamais essayé la VOD,
un crédit vous a été offert par Les Mutins de Pangée à la création de votre compte
 
Vous pouvez partager les films que vous aimez en offrant des crédits VOD.
 
Vous trouverez parfois des films en accès libre, lorsque les producteurs
ont décidé de vous les offrir. Il faut que vous ayez conscience que la gratuité n’est pas un modèle économique viable pour le cinéma indépendant.
 

 
OFFRIR CRÉDITS
 

 
Bon courage pour ce déconfinement progressif et n’oubliez pas :
 
FAUT PAS MOLLIR ! 
 
Les Mutins de Pangée
 

← La bande de la Cigale de retour sur le rond-point NOTRE ORDONNANCE EN VOD #7 →