Menu

Les luttes de classes (pour lire Emmanuel Todd)

Dans son très dynamique ouvrage Les Luttes de classes en France au XXIè siècle (Seuil), Emmanuel Todd évoque Karl Marx, avec une certaine ironie (dont il est adepte pour notre plus grand plaisir), mais pour tenter de s’inspirer de sa libre pensée et en prendre l’essence, à travers les deux textes que Marx a consacré à la France : Les Luttes de classes en France et Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte.

"Je me sens chez moi, en France, pays de juin 1936, de Mai 68, des grèves de 1995, de la révolte des banlieues, de Charlie et des Gilets Jaunes" écrit Emmanuel Todd qui prévient les marxistes les plus orthodoxes : "Il ne s’agit pas là d’un exercice littéral de décalque, dans l’esprit d’un ’retour au marxisme’. Pas du tout. Marx n’a rien à nous dire sur l’éducation ou la famille. Il ne perce à jour que les inconscients de classe. La relecture de ses textes anciens mais de grand style, inspirés, peut nous aider à retrouver, de manière instinctive, une perception plus juste du présent, d’un présent qui, par certains aspects, renvoie à des formes historiques du passé. Marx est le bon modèle tout simplement parce qu’il n’a pas peur de son ombre : il suit sont instinct, il a l’audace, le génie des coups d’œil ravageurs."

Par l’étude statistique, Emmanuel Todd constate qu’en 2019, les temps ont changé : "Le monde ouvrier ne joue plus le rôle directeur, même inconscient, dans la vie politique française" écrit-il. Le démographe va alors remettre à jour une nouvelle description de la société française avec une aristocratie politico-financière (0,1% en haut de l’échelle) et leurs "dépendants" (0,9%), puis les "cadres et professions intellectuelles supérieures" (19%), la "petite bourgeoisie" que Todd ne classe pas parmi les dominants, vient ensuite une "majorité atomisée" (50%) et le "prolétariat" dont les "ouvriers et employés non qualifiés" (30%)... avant de constater que, si on enlève les 1% du haut de l’échelle, c’est le niveau de vie de toutes les catégories de Français qui décline depuis la mise en place de l’Euro. Le constat d’une destruction qui remet au premier plan les luttes des classes en France dont le mouvement des Gilets Jaunes a annoncé le début d’un nouveau cycle.

Une lecture passionnante, qu’on vous conseille vivement, tout en revenant aux fondamentaux de l’histoire de la pensée marxistes, sur lesquels vous pouvez voir quelques films ici.

Les films du cycle