Menu

Le fond de l’air est rouge

Le fond de l’air est rouge retrace en deux parties (Les mains fragiles et Les mains coupées) les événements politiques de "la nouvelle gauche" dans les années 60-70. Passant par la guerre du Vietnam à la mort du Ché, de Mai 68 au Printemps de Prague, du scandale de Watergate au coup d’Etat du Chili...

Disponible en VOD et téléchargement

- VOIR LA PARTIE 1 en VOD : Les mains fragiles
- TELECHARGER LE FICHIER (Part 1)

- VOIR LA PARTIE 2 en VOD : Les mains coupées
- TELECHARGER LE FICHIER (Part 2)

"Au cours de ces dix années, un certain nombre d’hommes et de forces (quelquefois plus instinctives qu’organisées) ont tenté de jouer pour leur compte, fût-ce en renversant les pièces. Tous ont échoué sur les terrains qu’ils avaient choisis. C’est quand même leur passage qui a le plus profondément transformé les données politiques de notre temps. Ce film ne prétend qu’à mettre en évidence quelques étapes de cette transformation.”

Chris Marker

Le film vu par les mutins

Toute personne qui milite pour un monde meilleur devrait voir ce film. Rarement un film politique a traversé le temps avec autant de force car, quelque fut l’époque à laquelle on l’a vu, on le revoit ou on le découvre, il éclaire l’histoire et le présent d’une lucidité confondante, évitant les pièges des dogmatismes. C’est la force des grandes oeuvres et nous voilà devant un film important, fondamental même, qui interroge avec finesse les rapports de forces conduisant à la transformation du monde. Dans notre temps, le fond de l’air n’est plus très rouge mais à bien regarder et réfléchir à ce que nous raconte Chris Marker, ce film devrait nous aider à ne pas laisser passer le prochain train comme si de rien n’avait été.

Une analyse du film par DVD Classik disponible ici

Chris Marker

Cinéaste, photographe, écrivain, essayiste, illustrateur, poète et producteur, Chris Marker propose sa vision des révolutions socialistes du XX et XXIe siècle. Dans les années 60, avec Inger Servolin, ils créaient la création de la coopérative cinématographique SLON (Service de Lancement des Œuvres nouvelles) qui va permettre la production de films indépendants et notamment la création des groupes Medvedkine à Besançon puis à Sochaux, expérience unique de cinéma en usine. Chris Marker (1921-2012) a laissé une oeuvre cinématographique importante et très originale, ses films ont été souvent définis comme des "essais cinématographiques", parmi les plus connus : La jetée, Sans soleil, Le Joli Mai, le tombeau d’Alexandre, Level five...

- Sa filmographie est disponible ici

- En 2018, la Cinémathèque française lui consacre une exposition et une retrospective. Voir le programme

- A écouter : Chris Marker : "L’humour est la politesse du désespoir", une émission de France culture à réécouter ici

À découvrir

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes

À propos

Un film de Chris Marker
Pays : france
Production : Iskra, Les Productions Georges de Beauregard, Institut National de l’Audiovisuel (INA)
Montage : Chris Marker
Images : Pierre-William Glenn, Willy Kurant
Format image : 35 mm
Couleur : Couleur et N&B
Année : 1977 (remonté par la suite)
Durée (part.1 + part. 2) : 177 minutes
Avec les voix de : Yves Montand, François Maspero, Simone Signoret, Sandra Scarnati, Jorge Semprún, Davos Hanich, Laurence Guvillier, François Périer