Menu

Débats avec les ex-Groupes Medvedkine (vidéos)

Filmé le Mardi 8 mai à la maison des métallos à Paris :

Séance 1 : Le groupe Medvedkine de Besançon.
Projection de Classe de lutte et Nouvelle Société n°7, Augé découpage, suivie d’une rencontre avec Inger Servolin, productrice, co-fondatrice de SLON et ISKRA, Bruno Muel, cinéaste, et Henri Traforetti, ouvrier à la Rhodiacétha.

Séance 2 : Le groupe Medvedkine de Sochaux.
Projection de Week-end à Sochaux, suivie d’une rencontre avec Bruno Muel, Francine Muel-Dreyfus, sociologue, Christian Corouge, ouvrier à Peugeot Sochaux et militant syndicaliste, et Annette Paleo, médecin, fille d’ouvrier.

- Voir sur le site de la maison des métallos

Débats filmés par Guy Cosson - Les Mutins de Pangée - Mai 218

- VOIR LE SITE DÉDIÉ AU COFFRET

SEANCES PASSEES

Cinéma d’avant-garde à la cinémathèque française

Dans le cadre du cycle L’Anveau et le Noucien, Spassiba Iskra
proposé par Nicole Brenez

- Vendredi 30 mars à 19H30 : Classe de luttes + Rhodia 4/8 en présence de Bruno Muel et à 21h30 : Sochaux, 11 juin 1968
- Vendredi 27 avril à 22h : Nouvelle société 6 « Biscuiterie Buhler »
- Vendredi 18 mai à 21h30 : Le traineau-échelle + Les 3/4 de la vie
- Vendredi 18 mai à 21h30 : Lettre à mon ami Pol Cèbe

Cinémathèque du documentaire / BPI (Paris)

Projection de trois films des Groupes Medvedkine au cours d’une séance intitulée "Besançon-Sochaux (1968-74) au Centre Pompidou (Cinéma 1) :

- Classe de lutte
- Nouvelle société n°5 - Kelton
- Avec le sang des autres.

La séance se déroulera le vendredi 4 mai à 17h, en présence du réalisateur Bruno Muel.

Le programme complet du cycle "à l’oeuvre, être(s) au travail"

A LIRE AUSSI

JEANNE ET LUCIEN DANS LE TOURBILLON DE MAI 68
de Bruno Lermele
Introduction par Christian Corouge.

Pour les ouvriers de l’usine Peugeot de Sochaux, Mai 68 reste une tragédie, une cicatrice dans l’histoire de l’usine.
Il fallait que la chienlit s’en aille, un prolo c’est fait pour bosser pas pour faire grève ! Alors ils ont nettoyé : 2 morts, 152 blessés.
Cinquante ans après, les témoignages recueillis par Bruno Lemerle ont donné vie à Jeanne et Lucien. Un jeune couple qui va s’ouvrir à la lutte avec des incertitudes, mais aussi beaucoup d’amour et d’amitié.

À découvrir

← L’expo Chris Marker à la cinémathèque française "Il est hors de question qu’ils nous fassent peur !" →