Menu

Chris Marker

A l’occasion de la sortie en coffret livre-DVD des films des Groupes Medvedkine et de Si j’avais quatre dromadaires, un cycle VOD pour voir ou revoir certaines oeuvres de Chris Marker.

Le Fond de l’air est rouge

Le fond de l’air est rouge retrace en deux parties (Les mains fragiles et Les mains coupées) les événements politiques de "la nouvelle gauche" dans les années 60-70. Passant par la guerre du Vietnam à la mort du Ché, de Mai 68 au Printemps de Prague, du scandale de Watergate au coup d’Etat du Chili...

Le Joli Mai

Paris, mai 1962. La guerre d’Algérie vient de s’achever avec les accords d’Evian. En ce premier mois de paix depuis sept ans, que font, à quoi pensent les Parisiens ? Chacun témoigne à sa manière de ses angoisses, ses bonheurs, ses espoirs. Peu à peu, se dessine un portrait pris sur le vif de la France à l’aube des années 60.

Loin du Vietnam

En 1967, Chris Marker rassemble un collectif de réalisateur autour d’un projet de film contre la guerre américaine au Vietnam. Joris Ivens, Claude Lelouch, Alain Resnais, Agnès Varda, Jean-Luc Godard et William Klein composent un film documentaire, Loin du Vietnam, sur leur opposition résolue à la guerre mais ils y livrent également leurs doutes sur la validité et la nature de leur prise de position dans une société post-coloniale où règne encore la Guerre froide.

Lip, puisqu’on vous dit que c’est possible

En 1973, Les ouvriers de la société de montres LIP entament des négociations salariales avec la direction. N’aboutissant en rien, ils se mettent en grève, séquestrent la direction et en appellent à l’aide du gouvernement. Au bout de quelques jours, les ouvriers s’approprient l’usine et reprennent le travail en autogestion. Le mouvement LIP deviendra alors bien plus que la revendication de quelques ouvriers menacés.

Les films du cycle