Menu

La saga des Contis (au cœur d’une révolte ouvrière)

voir le site lasagadesconti.com

Vu de loin, toutes les luttes se résument à quelques pneus brûlés devant une usine, des bastons avec les C.R.S et un enfumage général.
Quand on s’y penche de plus près, on peut y voir plein d’autres choses que les JT n’ont pas pris le temps de nous montrer. Vous vous souvenez du porte-parole des Conti, Xavier Mathieu, envoyant balader David Pujadas qui le sommait de calmer les troupes et de s’excuser devant les Français pour le bris de quelques ordinateurs ? Le « off » de cette histoire, la partie cachée, toute l’aventure, la voici dans ce film tourné pendant des mois au côté des salariés. Dans La Saga des Conti (au cœur d’une révolte ouvrière), Jérôme Palteau a suivi l’extraordinaire parcours de combattants des Conti dont on peut tirer beaucoup de leçons… Notamment, celle de l’importance d’établir un rapport de force collectif, international, et de laisser les individus s’exprimer, se déployer sans les entraves des directions et des convenances hypocrites du pouvoir. Ici, on gueule, on pleure, on rit, on jubile au côté de fortes personnalités qui ont mené cette lutte alors que tout semblait perdu d’avance.

Ne manquez pas cet évènement si ça passe par chez vous, ça vaut le détour... Et on vous le dit avec autant de conviction qu’on n’y est pour rien ce coup-ci mais qu’on a vraiment aimé ce film !

Les Mutins de Pangée, 17 mars 2013.

Les abonnés de notre lettre info et les SMG vont recevoir des tarifs réduits pour les prochaines séances.

En salle à partir du 20 mars 2013

Nos copains des Films des Deux Rives distribuent en salles ce documentaire, dans sa version intégrale, ce documentaire que nous soutenons de tout notre coeur (vous pouvez les contacter si vous voulez aider à programmer le film).

Pour tout savoir sur le film et la programmation, voir le site du film

RESUME

11 mars 2009, les 1120 salariés de l’usine de pneumatiques « Continental » de Clairoix reçoivent leur lettre de licenciement. Dès les premiers jours c’est la colère, mais ceux que l’histoire retiendra sous le nom des « Conti » sont déjà habités d’une certitude : celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu.

Le film relate le conflit sur plusieurs mois, dans ses grandes étapes, mais aussi et surtout en coulisses, au plus près de ses acteurs : Xavier Mathieu, Roland Szpirko, et tous les autres. On découvre de l’intérieur la mise en œuvre d’une stratégie inédite, on assiste à sa montée en puissance au jour le jour, à une combinaison d’actions judiciaires, de coups de force, de diplomatie et d’opérations de relations publiques. Les Conti nous livrent leur aventure à la fois collective et individuelle, leur propre analyse des évènements, leur vision d’un monde qui change : subjective, mais toujours pertinente et lucide. Une peinture d’un certain monde ouvrier en mutation.

← Télé poubelle, les débuts de l’histoire. Les Mutins à Pézenas (entretiens vidéos) →