Menu

5 courts-métrages de Jean Gabriel Periot

« Je retiens la leçon de ces maîtres : le cinéma peut, et doit, être un cinéma politique, et cela non uniquement par les sujets traités mais aussi par les formes cinématographiques utilisées. » Jean-Gabriel Périot

C’est avec ses deux longs-métrages : Une jeunesse allemande (2015) et Lumières d’été (2016) que Jean-Gabriel Périot rencontre un succès public et critique. Pourtant, c’est avant tout par la forme courte que le cinéaste puise son style et s’implique politiquement. Des films tels qu’Eût-elle été criminelle... (2005), 200 000 fantômes (2006) ou The Devil (2012) ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux.
À travers ses courts-métrages, Jean-Gabriel Périot questionne l’Histoire, la politique, la violence et l’humanité. La multiplicité des genres auxquels il s’essaye et la diversité des formats dans lesquels il s’inscrit attestent de l’étendue de ses interrogations sur notre siècle. Par ses essais filmiques et ses montages d’archives, Jean-Gabriel Périot ouvre des réflexions autour de la mémoire et sur le collectif. Son œuvre, riche et engagée, fait de lui un cinéaste précieux de son époque.

Les 5 courts-métrages

Dies Irae - 10 min - 2005
De ton amour
Ressouviens-toi, pour qu’en ce jour
Je ne sois perdu sans retour.

Eût-elle été criminelle... - 2006 - 9 min

France, été 1944. Les femmes accusées d’avoir entretenu des relations avec des soldats allemands durant la guerre sont publiquement châtiées.

200 000 fantômes - 2007 - 10 min

Le A-Bomb Dome est le nom d’un ancien centre d’affaires japonais devenu le symbole de la destruction de la ville d’Hiroshima par la bombe atomique américaine en 1945. Construit en 1915, c’est le seul bâtiment à être resté debout dans l’entourage immédiat du lieu de l’explosion. Le A-Bomb Dome n’a jamais été restauré ; demeuré tel qu’au jour du bombardement, il est très vite devenu le monument souvenir des centaines de milliers de morts du 6 août 1945.

Les barbares - 2010 - 5min

Après Eût-elle été criminelle (2006) et L’Art délicat de la matraque (2009), Jean-Gabriel Périot donne à voir Les Barbares.
Fidèle à sa manière, il manipule des documents d’archives et poursuit sa réflexion sur la violence visible ou cachée. Des dizaines de portraits de groupes défilent à un rythme qui s’accélère comme celui de la musique. Jusqu’au tournant du film.

The Devil - 2012 - 7 min

“Vous ne savez pas qui nous sommes...”, lance d’emblée une femme d’origine afro-américaine. Un montage d’archives filmées et de photos retrace à la suite l’histoire des fameux Black Panthers, sur le rythme d’une musique post-punk.

Disponible en VOD (depuis la France métropolitaine uniquement) et en téléchargement

Acheter Louer DVD Fichier VOD à notre comptoir de vente
Découvrez
nos cartes

À propos

Réalisateur : Jean Gabriel Periot
Production : Envie de tempête productions, Local films, Sacrebleu Productions
Durée : 43min
Année(s) : 2005 - 2012